Utopie, rêvons un peu !

Publié le

                    J'entends dire régulièrement à la radio ou à la TV par des hommes ou femmes politiques, des journalistes ou présentateurs (trices) que la France peut être fière de la protection sociale offerte aux plus démunis : C. M. U., droit au logement... Tout cela peut paraître bien intentionné en effet  mais l'est-ce vraiment ?

Ne dit-on pas que l'enfer est pavé de bonnes intentions ?

                     La vraie justice (et non fierté) serait qu'il n'y ait plus de personnes démunies, que chacun puisse travailler et vivre décemment  de son activité.

                    Utopie ? Ca dépend....  C'est une  question de choix.

                    Concrètement, ce serait réalisable : que chaque entreprise, chaque ministère, institution privée ou publique,  fonctionne un peu comme une association régie par la loi de 1901. Cela ne chasserait pas la notion  de rentabilité mais éliminerait celle de profit abusif voire outrancier.

                    Ce qui manque, c'est la vraie volonté  de le réaliser, c'est la perception d'autrui, le sens des responsabilités envers les autres (tous les autres, pas seulement les siens, sa petite famille, son clan, son petit ou grand cercle) mais envers l'ensemble de ce qui fait la société,  la vie.

                    Tant que la notion « il faut bien qu'il y ait des riches pour venir en aide aux pauvres », « heureusement qu'il y a des  riches qui investissent et font travailler tout le monde », tant que ces notions d'un autre âge (et surtout d'une autre morale) perdureront, c'est que nous n'aurons rien compris à ce qu'est un monde civilisé ! Nul besoin de quelques centaines d'individus pour tenir entre leurs seules mains le sort de milliards d'autres au mépris de leur dignité et même  de leur survie. Si certaines civilisations disparaissent encore  actuellement, c'est pour permettre le profit de quelques sociétés (bois, minéraux), si des espèces animales s'éteignent c'est pour les mêmes raisons, tout cela en connaissance de cause. Pitoyable attitude celle  qui appauvrit  la planète (la met en danger) pour quelques millions de dollars.... Destinés à quelques groupes.... Et ne me dites pas qu'ainsi les sociétés et entreprises ne payeraient plus assez de ces fameux impôts qui permettent aux états de financer leur protections sociales, si chacun gagnait correctement sa vie, ces aides spécifiques ne seraient plus nécessaires ! De plus, le bien-être de chacun favoriserait une meilleure santé de tous, une meilleure efficacité. Bref, on entrerait dans un cercle vertueux plutôt que de nous engluer dans ce cercle vicieux que sont les profits outranciers, l'égocentrisme !

                     En attendant..... Rêvons ! (ça fait plus de bien que le désespoir, même s'il peut se justifier !)

Publié dans De tout un peu

Commenter cet article