A2, débat sur les élections européennes

Publié le

                         Hier soir, Arlette Chabot animait un débat à propos des élections européennes du dimanche 7 juin.
                  Arlette Chabot anime très bien ses émissions, amène des questions pertinentes, dédramatise, déstresse  polémiques et controverses...,   Mais hier soir, ce fut la chienlit complète ! Si ce débat était sensé conduire les indécis et abstentionnistes vers les urnes... je doute que le but recherché aura été atteint ! Une pagaille totale ! des intervenants criant, ne s'écoutant pas, les clichés habituels de FN, un PS qui joue toujours à faire semblant, un MODEM qui (et là c'est rare) s'excite quitte à être quasi diffamatoire, un LCR continuant de mimer le premier de la classe, sage et révolté...
                 Quand un participant entamait une explication sur un sujet précis, inévitablement,, un autre, non seulement tentait de lui couper la parole mais continuait de parler, plus fort que lui, en couvrant sa voix... enfin, en empêchant la compréhension des téléspectateurs (trices). Etait-ce volontaire ? On peut vraiment se poser la question car c'est la première fois que j'assiste à la TV à une telle foire !
                         Mais surtout, si les hommes et femmes politiques écoutent aussi bien les électeurs que ce qu'ils s'écoutent entre eux, respectent autant leurs électeurs que les téléspectateurs qui tentaient de suivre l'émission, moi qui ne rate aucune élection, je crois que je vais zieuter vers le bulletin blanc !
                     (Dommage encore une fois, qu'aucun parti politique ne demande la validation des bulletins blancs ! c'est sûr qu'il y aurait beaucoup moins d'abstentions et cela donnerait les vraies proportions des partis les uns par rapport aux autres, cela les obligerait, peut-être, à réfléchir un peu ! C'est cela, peut-être, qui les dérange et les met tous d'accord pour ne pas tenir compte des bulletins blancs...)

Publié dans Coups de gueule

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article