Chaud-froid de planète

Publié le par Barulaïre

                      Non, ce n'est pas une recette de cuisine.... Mais voilà, on entend parler du réchauffement de l

 
 
a planète accéléré par la pollution puis le trou de la couche d'ozone... Tout celà est très alarmant et fait redouter un climat de plus en plus chaud.

                      Mais des scientifiques, des paléoclimatotogues, ont regardé tout celà autrement. Et l'étude des courents marins (celui du gulf-stream en particulier), les ont amenés à la conclusion suivnate : le réchauffement de la planète accélère la fonte des glaces des pôles d'où plus d'eau douce dans les eaux nordiques où se fait le rafraîchissement du courent du gulf-stream. Or, son cheminement est du à des eaux allourdies de sel. Si les eaux sont moins salées, ce courent sera perturbé et disparaîtra... d'où la... glaciation de l'Europe occidentale... 
                      D'autre part, un scientifique anglais a étudié des boues marines qui montrent qu'il y a déjà eu fonte des ice-bergs des pôles...
                      L'étude des carrottes de glace prélevées aux pôles ont montré que les changements climatiques, s'ils sont parfois trés lents, peuvent aussi être très rapides (une génération humaine, ce qui est comme un éclair sur la durée de vie de la planète !).
                      Et les glaces sont sûrement le pire fléau ! 
                     les étés anglais ne seraient donc pas doux comme ceux de la Côte d'Azur (en cas de réchauffement) mais seraient... polaires !
                   Conclusion bien triste mais déduction des scientifiques tellement logique !

 

Des infos :

environnement, géographie, photos, écologie - notre-planete.info

L'article sur l'évolution des climats :
http://www.notre-planete.info/actualites/actu_448.php


VuibertDes livres :
http://vuibert.com/livre1504.html


Le film présenté par France2 (c'est le 4e paragraphe) :
http://www.festivalnature.org/themastp/09climat/climat.asp

Publié dans De tout un peu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article