Procrastiner, procrastination

Publié le

                   Je découvre ce curieux mot. Je l’ai découvert en geignant sur mon manque d’allant auprès de l’une de mes belle sœurs qui m’a répondu « tu procrastines » What ? Sûre d’elle, elle insiste « tu procrastines ». Eh bien ! voilà qui me réconforte !

                   Magnanime, elle explique « procrastiner est un vieux mot pour parler du fait de toujours reporter à plus tard ce que l’on doit faire".

                  Je suis ravie : un mot à découvrir ! mais comme je procrastine ferme, je décide que le lendemain je chercherai sur internet pour voir ce que ce cher gogol peut raconter à ce sujet…

                  Aujourd’hui étant le lendemain d’hier et me faisant violence pour ne pas procrastiner, j’ai regardé sur internet "procrastiner , procrastination". Il y a quand même des nuances entre les mots (s’ils existent tous, c’est bien pour ça !). Les synonymes proposés sont : reporter, ajourner, atermoyer. Mais si procrastiner signifie bien remettre à plus tard, il y a souvent le sens de malaise face à sa propre attitude. Repousser à la dernière échéance peut être positif pour les personnes qui travaillent mieux dans l’urgence que dans le calme. Pour celles-ci, il ne s’agit pas de repousser pour éviter de faire mais de repousser pour mieux faire. Mais la procrastination représente plutôt la peur de faire, ou de mal faire, de ne pas être parfait. Cela peut correspondre aussi a un état dépressif.

 

Etymologie : Du latin procrastinare (« remettre au lendemain »), de pro (« en avant ») et crastinus (« demain »), lui-même dérivé de l'adverbe cras (« demain »).

 

 

Liens sur ce sujet :


DOCTISSIMO
http://www.doctissimo.fr/html/psychologie/bien_dans_sa_peau/9801-procrastination.htm


WIKIPEDIA

http://fr.wikipedia.org/wiki/Peur_du_travail

 

Publié dans Coups de coeur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

christian vancau 01/10/2008 17:21

Michel Rocard avait utilisé ce verbe lors d'une intervention télévisée et tout le monde ern parlait le lendemain car personne ne connaissait ce mot jusque là

03/10/2008 11:21


Pas étonnant de Rocard !
Mais il y a eu Colette, Proust et quelques autres avant.